Visite de la ville de Dunedin : Édimbourg en Nouvelle Zélande

Share
Dunedin, l’Édimbourg de Nouvelle Zélande.

Pour cette 5ème étape, nous avons découvert et exploré la plus écossaise des villes de Nouvelle Zélande, à savoir, Dunedin. En effet, c’est la ville connue comme l’Édimbourg du pays du long nuage blanc.

Arrivés à l’Auberge de Jeunesse Geeky Gecko de Dunedin

Rien que l’auberge de jeunesse valait le détour. Car nous avions choisi cette fois de nous faire plaisir, afin d’avoir un meilleur sommeil. Le nom, Geeky Gecko, autrement dit, le lézard geek, était tout à fait approprié. Effectivement nous disposions de tout le matériel informatique, ainsi que d’une connexion wifi, en plus de tout le confort attendu d’une accommodation telle que celle-ci.

Du coup, nous nous sommes reposés, puis nous sommes partis pour explorer cette fameuse ville d’environ 120 000 habitants (la deuxième de l’île). Pour l’Histoire, Dunedin est fondée en 1848 par des Écossais sous l’égide du capitaine William Cargill. Son nom Maori est Ōtepoti.

Ville de Dunedin, de la Galerie d’Art, et de l’Université

Lorsqu’on regarde de plus près l’architecture, cela fait effectivement penser à l’Écosse.

Nous avons ensuite visité la galerie d’Art, et nous en avons pris plein les mirettes. En effet, certaines œuvres ne nous ont pas laissés indifférents, loin de là.

Malheureusement, nous n’avions pas le droit de prendre des photos. Ceci-dit, vous aurez l’occasion de découvrir les œuvres par vous-même, en vous faisant votre propre interprétation.

Car les goûts et les couleurs sont différents selon chacun et même à moi, certaines œuvres, bien que magnifiques, ne m’ont pas inspirés plus que ça.

Nous avons ensuite visité l’Université, qui serait l’une des plus réputées de Nouvelle Zélande.

Le Jardin Botanique, un résumé des plantes et arbres du monde

Puis, c’était direction le jardin botanique. Par ailleurs, lui aussi est une œuvre d’art à la manière dont la nature et l’humain, lorsqu’ils travaillent de concert, savent le faire. Il regroupe pléthore de plantes, d’arbres, provenant du monde entier.

A savoir également, le jardin botanique commémore le jumelage avec la ville japonaise d’Otaru.

Baldwin Street, la rue la plus pentue au monde.

Ensuite, nous avons gravi la rue la plus pentue au monde, à savoir, Baldwin Street. Et en effet nous l’avons bien ressenti, aussi sportifs que nous sommes.

J’ai donc réalisé un de mes rêves. En effet, j’avais vu une photo sur les médias sociaux représentant cette rue. Et son auteur nous a demandé : « Pensez-vous que la photo est truquée ? ». La photo était vraie. La rue est vraiment aussi pentue, et, par conséquent, les constructions sont adaptées.

J’ai répondu faux à l’époque. Car je pensais avoir raison.

Durant cette aventure, nous avons également fait la connaissance d’un nouvel ami, Erwan, venant de Bretagne et découvrant lui aussi le pays du long nuage blanc.

La gare atypique de Dunedin

Enfin, nous terminions la visite par un monument banal en d’autres lieux et/ou d’autres circonstances.

C’est la gare de Dunedin. En fait, c’est un bâtiment magnifique datant du 19ème siècle. Pour moi, les décors et le petit jardin sont les plus marquants. En effet, le jardin et le monument sont carrés, bien agencés. Cela amplifie encore le charme et le caractère atypique du lieu.

Mais trêve de bavardage, place aux images du lieu.

Dans mon prochain récit, vous suivrez notre périple dans la Péninsule de l’Otago !

Lien vers l’album Facebook : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10153821626959719&type=3

Lien vers l’article du blog de mon amie avec qui j’ai fait ce road trip : https://louiseandkiwi.wordpress.com/2016/01/07/dunedin-otago-peninsula-j-17-j-20/

Share

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.