Aventure dans la ville de Takaka, aux Sources Maories, et Randonnée Au Fil de l’Eau

Share

Lors de cette 12ème étape de notre road trip, nous nous sommes rendus à Takaka, une petite ville aux airs hippies. Puis, nous avons découvert les sources sacrées Maorie Te Waikoropupu Springs Falls. Et pour finir, avons crapahuté en faisant la randonnée Pupu Hydro Walk Way.

Takaka, une petite ville aux airs Hippies
Takaka, une petite ville aux airs Hippies

Takaka, une petite ville aux airs Hippies

Nous avons visité Takaka la fameuse petite ville aux airs Hippie. Et nous avons longé sa rivière du même nom. Son église en pierre est juste magnifique. Et il y avait aussi un peu de Street Art.

Les sources sacrées Maories Te Waikoropupu Springs Falls

Puis nous sommes allés aux Te Waikoropupu Springs Falls. Il s’agit de sources sacrées Maories d’un Bleu Azur. Voilà pourquoi, malgré la tentation omniprésente, il est interdit de s’y baigner. Elles représentent la maison légendaire d’Huriawa. C’est l’une des trois créatures surnaturelles vénérées par les Maoris, et ayant donné naissance et libéré les cours d’eau souterrains.

Nous en avons tout de même profité pour admirer la beauté de ces sources en marchant le long des rives, et en suivant les chemins balisés. En revanche le son des criquets était très fort, parfois même à la limite de l’assourdissant. Plus fort même que ce que j’avais déjà entendu lors de mes escapades dans le sud de la France. Il y faisait par ailleurs, tout aussi chaud.

La Randonnée originale Pupu Hydro Walk Way

Enfin, nous nous sommes rendu un peu plus loin, pour faire une randonnée d’une heure 50, la Pupu Hydro Walk Way. Ce qui, grossièrement traduit, pour la partie en anglais, veut dire la marche sur la voie de l’eau. Ce qui était littéralement le cas, comme vous pouvez vous en apercevoir sur les photos.

Effectivement, entre la falaise d’un côté (avec tout de même un garde fou), et l’eau de l’autre, c’était vraiment unique et fascinant de crapahuter dans cet endroit. Une eau qui est, encore une fois, d’une étonnante pureté, comme un peu partout dans la nature sauvage de Nouvelle Zélande.

Même si par moment ça grimpe un peu, cela est resté une marche facile et accessible, où par moment il a tout de même fallu garder le sens de l’équilibre.

Share

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.