Réseau Marketing – Les principaux inconvénients des pré-lancements

Share

Voici plusieurs raisons qui font que les pré-lancements ne sont pas de si bon plans que ça pour bâtir son réseau marketing et l’ancrer dans la durée.

On est pas sûr que la société se lancera officiellement un jour. J’ai personnellement vécu cette situation. J’ai bâti un réseau assez important, avec plus d’une dizaine de distributeurs en première ligne et plusieurs d’entre eux avaient déjà dupliqué en profondeur. Et tout d’un coup on nous annonce avec le sourire que la société ne démarrera finalement pas …

Même si elle se lance, pour beaucoup de pré-inscrits il y aura peu de distributeurs. La meilleure manière d’attirer beaucoup de prospects est de promettre monts et merveilles, et de ne rien demander en retour. Seulement ce n’est pas ciblé car on attire alors dans notre réseau marketing que des personnes n’ayant pas la mentalité de l’entrepreneur. Elles quittent aussi tôt dès qu’elles s’aperçoivent qu’il faut dépenser de l’argent pour en gagner …

Le débordement n’est la plupart du temps qu’un mythe : le volume généré n’est presque jamais payé à sa juste valeur au distributeur en terme de commission, car il y a toujours des conditions additionnelles. Seulement voilà la plupart des distributeurs n’ont pas pris le temps d’étudier le plan de compensation à fond  et donc l’ignorent !

Lorsque la société se lance la plupart des distributeurs vont « essuyer les plâtres » c’est à dire rencontrer des difficultés typiques aux entreprises qui démarrent . Voici quelques exemples : les produits livrés en retard ou pas livrés du tout, les commissions qui tombent en retard ou pas du tout, le fort taux d’attrition, c’est à dire les distributeurs qui partent parce que ça met trop de temps à se lancer, les modifications du système de paiement des commissions, du plan de compensation, etc.

Une fois la société lancée elle a plus de 90 % de probabilité de faire faillite pendant les 2 premières années. Et si elle passe les 2 premières années, elle a encore 90 % de « chance » de faire faillite durant les 2 années suivantes.

Cela vaut-il la peine de prendre tous ces risques simplement « pour être dans les premiers » ? Personnellement je pense que non, comme d’ailleurs la plupart des personnes qui possèdent un minimum l’esprit d’entrepreneur indépendant.

Si vous voulez réussir durablement et construire une bonne fois pour toute votre affaire, choisissez une compagnie de MLM qui a plus de 5 ans d’existence, dont les dirigeants sont intègres et ont une ou plusieurs expériences réussies dans la construction et la conduite d’un réseau marketing.

Si vous le souhaitez, partagez ou commentez librement cet article.

Share

One comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.