Les « petits patrons » du marketing en réseau : 5 repères pour les démasquer

Share

Lorsqu’une personne se lance dans une affaire de marketing en réseau, c’est généralement pour acquérir une liberté personnelle. Seulement, comment peut-on être indépendant lorsque le parrain qui est supposé nous former se comporte comme un véritable petit patron ?

Voici 5 critères pour identifier ce type de comportement.

Tout d’abord, ces sponsors font de fausses promesses du type « si vous faites comme moi, vous allez gagner cette somme d’argent, il ne peut en être autrement ». Or, on sait que dans la pratique, chaque distributeur a des aspirations différentes en terme de revenu.

Ensuite, ils disent à chacun de leur filleuls ce qu’il faut faire, mais ne leur montrent pas comment procéder concrètement.

Bien entendu , les « petits patrons » mettent une pression énorme sur les épaules de leurs affiliés, parfois même en recourant au chantage.

Ils affirment également haut et fort que, si cela ne marche pas, c’est de la faute du distributeur.

Enfin, ils finissent tôt ou tard par laisser tomber ceux de leurs filleuls qui ne suivraient pas leurs consignes.

Heureusement, il existe quelques solutions afin de sortir de cette situation et obtenir un véritable coaching. En premier lieu, il convient couper les ponts avec le mauvais parrain, puis de s’adresser à la lignée ascendante, c’est à dire le parrain de son parrain et au-dessus.

S’il s’avère que le comportement est le même qui a été dupliqué, il faudra se tourner vers une autre lignée. Là encore si la façon de faire est identique, il vaut mieux changer d’entreprise et trouver une méthode efficace et duplicable qui permette à tous ceux qui le veulent vraiment de réussir dans le marketing en réseau.

Si cet article vous a plu, partagez-le, et commentez-le. Si vous désirez en savoir plus, contactez-moi à l’aide du formulaire sur votre droite.

Share

6 comments

  1. Super article et c’est tellement vrai que le MLM mal coaché conduit tout droit à l’échec. A mon sens c’est même une des principales raisons qui fait que de nombreuses personnes abandonnent

  2. Merci Raymond. Totalement d’accord. Il faut au contraire utiliser l’adage « Fais aux autres ce que tu voudrais qu’on te fasse » et donc les aider à devenir autonome dans la bienveillance et l’acquisition de compétences spécialisées.

  3. Merci de répondre à une des grandes questions que je me pose depuis assez longtemps.
    Comment peut-on être indépendant lorsque le parrain qui est supposé nous former se comporte comme un véritable petit patron ?
    La société avec laquelle je travaille est super, mais la technique de mon parrain ne me convient pas du tout et n’est pas dans mon éthique. C’est difficile de s’y retrouver lorsque l’on est motivé et que l’on ne sait pas si ce que l’on fait est bien et va permettre à d’autres de vraiment être profitable. La duplication est importante dans cette activité.
    Votre article est tellement vrai. Merci de l’avoir mis en ligne.

  4. Merci Zaza 🙂 et service.

    C’est clair que si le parrain (qui pense bien faire mais à l’arrivée ce n’est pas ça) se comporte comme ça et qu’il faut travailler avec la boule au ventre comme dans un emploi classique, cela ne donne pas envie. Or l’envie, le désir, c’est un des éléments qui va engendrer et faire perdurer la duplication, même dans les périodes de « calme plat ».

    As-tu un upline (parrain de ton parrain ou son parrain à lui) à qui tu peux t’adresser pour qu’il t’aide à avancer selon ton éthique et de manière plus « zen » ?

    Bonne journée 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.