Vivre l’argent ! L’argent, une Calamité ou une Solution ?

Share

D’après Jean-Jacques Rousseau, « l’argent que l’on possède est l’instrument de la liberté, celui que l’on pourchasse est celui de la servitude ».

Je dois dire que je suis complètement d’accord avec cette idée.

Dans le même registre, Robert Kiyosaki préconise, dans ses 4 quadrants, de mettre à son service un système afin de faire travailler l’argent pour soi, plutôt que de travailler pour avoir de l’argent, en vendant son temps et ses compétences.

Mais alors vivre l’argent c’est quoi ? Une bénédiction ? Une malédiction ? Tout dépend en fait de l’usage que l’on en fait et de nos pensées.

Étudions ça de plus près avec les cas les plus fréquents !

Vivre l'argent est-ce bien ou mal ?
Vivre l’argent, est-ce bien ? Est-ce mal ? Lisez pour avoir la réponse.
Crédits image : http://www.sxc.hu/profile/neosiam

 

 Vivre l’argent est une malédiction lorsque …

Une réponse facile ici serait de dire : lorsque l’on en manque. C’est en fait une conséquence et non une cause.

Pour ceux qui en manquent, vivre l’argent consiste souvent à maudire ou à envier ceux qui en ont.

Se faisant, ils se retrouvent comme deux aimants face à face avec l’objet de leur dégoût/désir : ils repoussent l’argent et la prospérité, le plus souvent inconsciemment.

C’est logique ! Qui voudrait quelque chose qui est « source de tous les maux » selon ce mode de pensée ?

C’est également valable pour ceux qui amassent beaucoup d’argent et qui méprisent ceux qui en manquent. Pour eux, vivre l’argent ne sert qu’à mesurer leur pouvoir, leur notoriété et leur célébrité.

Tous ceux qui n’en ont pas sont des « amateurs » ou « des nuls ».

En règle générale ils en amassent assez rapidement mais cela ne dure guère, quelques années tout au plus.

Et puis il y a ceux pour qui vivre l’argent, c’est vivre dans la crainte et la culpabilité d’en avoir.

Certaines personnes se retrouvent littéralement enchaînées à leurs craintes : par rapport à ce que les autres vont penser d’eux, par rapport au risque de manque, parce que « l’argent engendre des guerres, des conflits », etc.

Ils bloquent donc toute somme d’argent et ne se sentent jamais « en sécurité ». C’est un poids pour eux même si c’est un « mal nécessaire en attendant de mieux ».

 

Vivre l’argent est une bénédiction lorsque …

Lorsque ce dernier fait ce pourquoi il est fait : il circule !

Il n’est rien d’autre que ça : un outil, une énergie, un mouvement, une valeur d’échange.

A ce que l’on sache, lorsque l’argent n’existait pas, il y avait le troc. N’y avait t’il pas déjà des conflits, des guerres tribales, et autres disputes ? C’est évident et cela n’a rien à voir avec l’argent pas plus que le troc.

Rien que le fait de comprendre ceci et de l’appliquer nous libère d’un énorme poids !

Vivre l’argent est louable lorsque ce dernier permet de contribuer à vivre mieux, à réaliser nos rêves.

Aussi, il peut être utilisé pour des causes caritatives comme faire en sorte d’éradiquer la faim dans le monde, en plus d’actions et d’intentions authentiques dans ce sens.

Il peut être utilisé pour se faire plaisir et faire plaisir à nos proches.

Il peut également être employé pour faire marcher les commerces de proximité.

Bien entendu il peut être investit dans le but de préparer sa retraite, ou de bâtir la prospérité.

Mais pour ça il faut qu’il circule.

 

C’est l’usage qui le qualifie

Comme pour toute chose, vivre l’argent n’est au départ ni bon ni mauvais, ce sont nos pensées, notre intention, notre utilisation de cette énergie qui vont déterminer la tournure de cette énergie.

Elle sera, soit positive, soit négative.

Il n’y a pas d’autre alternative.

Faites en sorte de bien vivre l’argent, d’en avoir suffisamment pour bien vivre, et de contribuer car « pour recevoir, il faut d’abord donner ».

Share

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.